LA POULE AUTOUR D’UN POT 2022

« Le Béarn à toutes les sauces »


Nous étions 13 participantes au déjeuner–conférence chez Gaby à Arzacq.

Dans la salle privatisée pour notre conférence Gaby et son équipe nous accueillent avec sa jovialité.

Notre déjeuner « Poule au Pot » va se dérouler autour d’un quizz sur l’identité du Béarn dans nos assiettes ! Nous sommes prêtes et motivées pour se lancer dans le jeu.

Dès le 1er plat, La Garbure, le quizz commence.

La Garbure d’Henri IV contenait-elle de la pomme de terre ?

Puis la conférence est construite comme un menu autour de chaque plat, les troubadours viennent semer le trouble à notre table. 

Existe-il des spécialités 100% Béarnaises ?

La sauce est elle réellement béarnaise ?

Comment dit-on amuse bouche en anglais ?

Tout y passe les traditions culinaires, les arts de la table et bien d’autres découvertes.

Notre repas se termine sur « La part des Anges » ce qui nous laisse toutes rêveuses……

Toute la tablée a apprécié ce quizz et le repas s’est déroulé dans la bonne humeur et le plaisir.

Merci à Caroline Barrow et à toutes les participantes pour ce bon moment.

Quelques photos.

TÉLÉTHON 2022

Deux informations concernant le week-end du Téléthon qui aura lieu les vendredi 2 et samedi 3 décembre.

La première:

Comme l'an passé, Lescar Accueil organise une marche de 5km et une marche de 9km au départ du fronton de Lescar le samedi 3 décembre.

Cette manifestation est ouverte à tous, marcheurs et non marcheurs.

Les non marcheurs sont les bienvenus pour encourager les marcheurs et faire un don au profit du Téléthon.

Départ à 9H30 du fronton de Lescar.

Don minimum: 5€. Tous les dons seront reversés au Téléthon.

Inscription préalable souhaitée par mail (lescaracc@gmail.com) ou dans la boîte aux lettres de LA (bulletin d'inscription joint).

Sinon, inscriptions dès 8H30 au fronton de Lescar.

La seconde:

Une marche est organisée à Serre Gaston le dimanche 4 décembre (Départ 9H00 de la place de la mairie).

Randonnée de 10km guidée et encadrée (maintenue quelque soit la météo) : 5€ pour les adultes, gratuit pour les enfants.

Puis apéritif à 12H00 et à 13H00, repas avec poule au pot (voir affiche jointe).

Prix du repas: 15€ pour les adultes, 5€ pour les enfants.

Paiement sur place par chèques ou espèces.

Départ à 7H45 du parking Jacques Monod.

Covoiturage 3€ Inscription avant le 16 novembre par téléphone auprès de Michel au 06 48 68 28 98


JOURNÉE À VIVEN 2022

Nous étions 30 au départ sur le parking Jacques Monod. Un matin un peu frais mais la météo nous a gâté. Après une journée de pluie en continu, aujourd’hui nous avons un beau ciel bleu sans aucun nuage et un magnifique soleil.

Nous partons de Viven pour une balade de 11 km qui nous conduit à travers la campagne jusqu’au lac de Balaing. Nous en faisons le tour. Beau lac mais hélas très peu d’eau comme dans beaucoup de lacs de la région.

Deux parcours étaient prévus pour permettre aux marcheurs de la petite marche de participer à cette journée. Quelques-unes nous ont donc quitté à mi-parcours pour rejoindre Viven en faisant un peu moins de kilomètres.

Tous se sont retrouvés à Viven et trois marcheurs actuellement blessés nous ont rejoint pour le repas au restaurant Duizidou.

Après un apéritif de bienvenue, nous avons dégusté une délicieuse poule au pot et ses petits choux farcis et des merveilles accompagnées d’une crème anglaise. Un repas dans une très belle ambiance grâce à l’accueil de Marie Thérèse, la patronne très pittoresque !!!

Vers 15H00, tout le monde est reparti vers Lescar content de cette belle journée ensoleillée.

Les quelques calories perdues avec la marche ont été reprises lors du repas. Tout est à refaire !!!!

Quelques photos.

VISITE DU CENTRE DE TRI DE SÉVIGNACQ

C’est la rentrée aussi à Lescar Accueil avec une sortie pédagogique au centre de tri Valor Béarn de Sévignacq. Nous étions 33 séparés en 2 groupes à participer à cette visite.

Le centre de Sévignacq structure publique regroupe cinq communautés de communes, assure le traitement des déchets ménagers produits par 300 000 béarnais et reçoit de 80 à 100 tonnes de déchets par jour avec des équipements high-tech parmi les plus performants de France.

Nous regardons un petit film en introduction pour nous expliquer comment trier les déchets et pourquoi le faire.

Sans tri, les emballages et les papiers sont acheminés vers l’usine d’incinération mais ils échappent au recyclage par le centre de tri et à leur valorisation.

Puis nous enfilons nos gilets jaunes, ajustons nos casques pour neutraliser le bruit et suivre les commentaires et nous entrons dans le vif du sujet avec la visite des installations où tous les déchets sont triés avant d’être ensuite expédiés vers des usines de transformations.

Deux animateurs assurent cette visite avec beaucoup d’explications très intéressantes sur tout le processus de l’arrivée des déchets jusqu’à la sortie, agrégés en balles prêts à être vendues aux industriels.

Une visite très intéressante où nous avons appris beaucoup de choses à faire et surtout à ne pas faire !!!!

Et le mot de la fin, le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas !!!

La plaquette

Quelques photos.

SORTIE NATURE DU 7 OCTOBRE 2022

Nous étions 11 ce vendredi matin et le guide nous a emmenés dans la saligue entre Siros et Denguin (nombreux panneaux explicatifs) : départ de la plaine de jeux de Denguin, traversée de l'Ousse des bois par une petite passerelle, et cheminement lent à travers de jolis secteurs très boisés, yeux, jumelles et oreilles aux aguets pour essayer de repérer le fabuleux martin pêcheur...qui, facétieux, a refusé de se montrer!

Il faut dire que des oiseaux, on en a entendus beaucoup, quant à les voir et les reconnaître, ça a été une autre affaire! Essayez, vous, d'apercevoir un rouge gorge curieux mais qu'une branchette arrive à dissimuler ! Et je ne parle pas de la mésange, la sitelle , le rouge queue, dans des frênes de 10 m de haut ! Heureusement, en bord de gave, on a rencontré une aigrette blanche qui n'était pas encore tout à fait réveillée, et plus loin, de très nombreux pics cogneurs de troncs faciles à repérer. Mais ils sont aisés à identifier par leurs chants, me direz-vous ? Ben, entre un joyeux mélange de plusieurs espèces, les cris d'alarme et les chants de ceux qui copient les autres (je crois que c'était un geai?), même le guide a eu des doutes. Conclusion : c'est comme l'apprentissage d'une langue, il faut s'entraîner dans son jardin ou sur son balcon, avec chaise longue, jumelles, birdNET ou autre CD de chants d'oiseaux, un peu chaque jour...et on n'est jamais sûr de pouvoir dialoguer avec eux !!!

INTERESSANT le guide avait apporté de petits livres à mettre dans les poches en rando, de la collection FIRST ; peu chers, on peut les trouver facilement en librairie ; celui sur les oiseaux a un QR code pour chaque oiseau qui permet d'entendre son chant. Un peu la méthode assimil de la langue aviaire !!!

Heureusement qu'il y avait les plantes : les invasives, très nombreuses, mais que les abeilles adorent (ah le miel de renouée vendu au marché de Pau !) et les autres ; le guide nous en a montré plusieurs qui peuvent être utilisées en cuisine, même du lierre terrestre que je m'acharne tous les ans à faire disparaître de mon jardin ! Et à la fin de cette agréable matinée d'automne, nous avons vérifié ses talents de cuisinier autour de cookies chocolat-orties, et d'une boisson à base de cidre et de lierre terrestre, avant de nous dire au revoir.

Quelques photos.

MARCHE À SAUVETERRE DE BÉARN

C’est aujourd’hui la première marche à la journée autour de Sauveterre de Béarn. 19 marcheurs se retrouvent sur le parking Jacques Monod.

Sur la route, nous trouvons la pluie et le brouillard mais en arrivant à Sauveterre, plus une goutte de pluie !!! Le temps sera couvert toute la journée mais doux et avec quelques rayons de soleil.

Une petite halte à la chapelle Saint Martin de Sunarthe, chapelle romane édifiée vers l'an 1250 avec son vieux cimetière hélas pas entretenu.

Après une belle balade dans la campagne béarnaise en suivant le chemin de Saint Jacques de Compostelle, la commune se trouve sur la via Lemovicensis (ou voie limousine ou encore voie de Vézelay), nom latin d'un des quatre chemins de France, nous rejoignons le gave d’Oloron où nous pique-niquons avec crêpes, pastis béarnais, et quelques autres sucreries !!!!

Puis c’est la découverte du joli village de Sauveterre avec la Tour Monréal, bâtie au cours du XIIe siècle, haute de 37 mètres, tour de défense et d'habitation qui servait à surveiller les incursions espagnoles et basques, le pont de la légende, pont fortifié dont il ne subsiste que la moitié suite à une violente crue en 1732, et l’église Saint André, fortifiée de style romano-gothique (XIIe – XIIIe siècles).

Nous terminons par l’ile de la Glère où tout au long du parcours, on croise des petits poèmes écrits sur des ardoises.

Notre randonnée se termine après 15 kilomètres de marche et nous sommes de retour à Lescar vers 16H00.

Quelques photos.

VOYAGE À CORDOUAN ET LE LONG DE L’ESTUAIRE DE LA GIRONDE

30 adhérents matinaux !!! 6H00 du matin et nous sommes sur le parking du lycée Jacques Monod prêts pour le départ vers le phare de Cordouan.

Après un petit déjeuner très apprécié à la hauteur de Bordeaux, nous arrivons à 11H30 au Verdon sur mer. Nous étions attendus au bistrot du port pour un repas moules frites. Tout le monde s’est régalé de ce repas simple mais très bon. 

L’embarcadère est à 2 pas et nous embarquons à 14H00 sur le bateau la Bohême pour 40minutes à destination du phare. Mais surprise !!! après quelques minutes de navigation, à l’approche du phare, nous sommes transférés sur une sorte de barge amphibie pour nous conduire au plus près de l’édifice. Un voyage où nous serons très secoués !!!

Une partie du trajet pouvant être effectuée à pied sur le sable, dans l’eau, parfois jusqu’à mi-cuisse et sur des rochers glissants, la leçon avait été retenue et nous étions tous équipés de tennis, de chaussures en plastique et de pantalons courts. Finalement, le coefficient de marée étant faible, pas une goutte d’eau dans les chaussures !!!

Les gardiens du phare nous attendaient pour nous faire visiter ce magnifique monument vieux de 400 ans pour la partie basse, et de 200 ans pour la partie haute. 301 marches à monter pour arriver au sommet avec une vue superbe à 360° sur l’océan et les côtes voisines. 

En fin d’après-midi, nous reprenons le bus pour rejoindre l’hôtel des pins à Soulac sur mer, très bel hôtel où nous serons très bien reçus.

8H30 le lendemain, départ pour Talmont. Nous prenons le ferrie au Verdon pour traverser l’estuaire de la Gironde et débarquer à Royan.

30’de traversée et 1H00 de route après, nous arrivons à Talmont sur Gironde, petit village niché sur son promontoire, dressé face à la mer. A cette saison, le village est vidé de tous les touristes et pratiquement tous les magasins fermés mais quelques achats seront faits. 

Après une heure de visite libre, nous reprenons la route vers Blaye. Le repas se fait au restaurant La Citadelle où nous sommes bénéficions d’un apéritif au bord de la piscine. Puis, un très bon repas autour du poisson dans un très beau cadre.

L’après-midi, une visite guidée de la citadelle, complexe militaire bâti entre 1685 et 1689 par l'ingénieur militaire François Ferry, directeur général des fortifications de Guyenne, sous la supervision de Vauban.

A 16H00, c’est l’heure du retour vers Lescar où nous arriverons vers 19H30.

Très beau voyage avec une belle météo. Tous les participants étaient ravis de ces 2 jours dans une ambiance très conviviale avec notre chauffeur Thomas qui nous a conduit avec prudence.

Merci au voyagiste Grille et à la commission voyages pour l’organisation de ce voyage.

Espérant que nous pourrons en organiser d’autres et que les participants seront au rendez-vous.

Quelques photos.

PIQUE NIQUES DE L'ÉTÉ

L’été tire à sa fin et nous venons de faire la dernière balade à la journée de l’été.

Bien que les grosses chaleurs du mois de juillet aient modifié le planning, nous avons fait de très belles balades dans la région. Un très beau programme élaboré comme chaque année par Michel. Une quinzaine de courageux marcheurs ont bravé la canicule pour faire de belles découvertes:

  • Pimbo, à la rencontre des Jacquets, une balade un peu plus longue que prévu. Michel avait oublié sa boussole !!!!
  • La très belle cité médiévale de Sauveterre en Béarn.
  • La vallée de l’Ousse et les clochers mur dont celui de l'église Saint-Julien-de-Lescar de Lucgarier.
  • Le Bédat depuis le village de Herrère, une invitation à la rêverie à travers landes et forêts.
  • Les cercles de pierre, les Cromlechs, lieux de crémations, sépultures, lieux de culte, en vallée d’Ossau Au départ d’Asasp, découverte des dolines, dépressions fermées, plus ou moins grandes.
  • Et pour terminer une randonnée autour de Brassempouy où certains ont pu rencontrer la dame noire !!!

Et cette dernière journée s’est terminée autour d’un bon repas à la ferme auberge Moulié. L’occasion d’acheter quelques conserves pour passer l’hiver.

Toutes ces balades dans la bonne humeur et la joie de rester actifs pendant l’été.

Un grand merci à Michel et à Béatrice son aide de camp !!! Vous pourrez suivre ces jolies balades grâce à quelques photos.

PÉTANQUE

Une nouvelle activité pétanque est créée le mardi de 15H30 à 18H00 au lac des Carolins.

SORTIE DANS LE LOT ET GARONNE

33 personnes ont participé à cette journée-évasion vers le Lot et Garonne le mardi 5 juillet.

Nous sommes arrivés au jardin des nénuphars de Latour-Marliac sous le soleil.

Un guide nous a conté l'historique du site, berceau du nénuphar fondé en 1875; nous avons découvert l'origine des nymphéas de Claude Monet; de nombreuses explications concernant leur culture nous ont été données.

Dans trois des bassins, le propriétaire cultive le nymphéa Alba. Celui-ci contenant des ingrédients actifs pour des marques de cosmétiques a été retenu récemment par la marque de luxe Dior.

Ensuite, nous avons apprécié une exploration libre et personnelle, une découverte du jardin remarquable et la visite du musée.

Un repas convivial nous a réconforté.

En début d'après-midi, non loin du Temple sur Lot, nous étions accueillis pour une visite du musée du pruneau (fruit séché d'une variété de prunier cultivé dans la région, le prunier d'ente) visite guidée de la partie historique puis vidéo permettant de voir le travail annuel sur la ferme et ensuite, dégustation de divers produits.

Quelques achats en boutique et nous voici sur le trajet retour dans une ambiance très chaleureuse.

Un grand merci à notre chauffeur.

Un grand merci aux participants de notre association de Lescar Accueil et aussi aux 14 personnes extérieures (amis, 4 personnes de l'Association «Gan fleurs et jardin», personnes ayant répondu à l'annonce dans «La République des Pyrénées») sans lesquelles le voyage n'aurait pas eu lieu.

Merci à Annie, Monique, Jeanine de la commission voyages et découvertes ainsi que Marie-Jo qui ont contribué à la réussite de cette journée.

Merci à notre photographe Christian.

Que des bons souvenirs!

Quelques photos.

50 ANS DE L’ASSOCIATION LESCAR ACCUEIL

Ce 15 juin, nous avons fêté les 50 ans de l’Association Lescar Accueil.

Nous étions 115 rassemblés à la salle des 7 moulins à Lescar.

En fait, c’est en 1968 qu’est née l’association. A cette époque, Sylvie Crouzet organise un moment de rencontre entre Lescariens à raison d’une fois par mois. Elle est aidée de Marcelle Métaine et de Marie Bialocq. L’association compte alors une quinzaine d’adhérentes.

L’association est officiellement créée en juin 1972 avec la reconnaissance par la préfecture.

Plusieurs présidentes se sont alors succédées : Viviane Cercellier, Monique Saurat, Françoise Mercier, Janine Labat, Jacqueline Pouchucq.

A l’origine, les activités se faisaient à l’ancienne mairie, à la salle des fêtes, voir chez les adhérentes.

C’est en 1985 que la municipalité met à la disposition de l’association la maison d’Ariste, ancienne porcherie du domaine du Baron d’Ariste. Actuellement, nous bénéficions toujours d’un hébergement à titre gratuit par la mairie de Lescar.

En 1998, Claude Mignot prend la présidence et y restera 3 ans. Il déclare que l’association est apolitique, sans distinction de race, de religion, de catégorie sociale. Cette philosophie reste toujours d’actualité.

En 2000, l’association compte 228 adhérentes dont la moyenne d’âge est de 40 ans avec déjà une multitude d’activités manuelles et sportives.

A cette époque, l’association était rattachée aux AVF (Association des villes françaises).

A Claude Mignot succède Claudine Etcheverry qui crée les « Pousse Cailloux », une section marche avec ouverture aux hommes.

La marche qui est aujourd’hui l’activité qui regroupe le plus grand nombre d’adhérents.

Maryse Tinchon sera présidente pendant 6 ans puis Michel Lavigne, Francine Gayon et Catherine Biela.

Aujourd’hui, l’association compte plus de 300 adhérents, ayant atteint 400 adhérents avant la crise sanitaire.

La moyenne d’âge a augmenté. De 40 ans en 2000, nous sommes à 70 ans aujourd’hui.

Ce ne sont plus de jeunes femmes dont les conjoints sont en mission à l’étranger mais des retraités actifs et assidus pour participer à toutes les activités qu’elles soient artistiques, culturelles, sportives ou ludiques.

Une population plutôt âgée, parfois isolée, d’où l’importance de notre association de maintenir le lien social, de combattre l’isolement et de permettre à nos adhérents de se retrouver dans une activité ou autour d’une collation.

Aujourd’hui, la présidence est assurée par Pierre Zaroslinski avec un bureau bien structuré et un conseil d’administration de 21 membres.

Nous remercions Madame la maire pour tout ce que nous offre la municipalité.

Nous mettons aujourd’hui à l’honneur les anciennes présidentes et un ancien président.

Nous fêtons la présence de la plus ancienne adhérente encore présente aujourd’hui, Janine Labat.

Nous remercions tous les bénévoles qui permettent de faire fonctionner toutes les activités proposées à l’association tout au long de l’année et certains depuis très longtemps.

Nous terminons cette belle journée autour du buffet.

A la sortie, chacun des adhérents recevra un petit cadeau en souvenir de cet anniversaire.

Quelques photos.

VISITE EN DORDOGNE

Ce jeudi 9 juin nous étions tous à l’heure à notre rendez-vous matinal pour prendre la direction de la Dordogne.

Vers 7h30 l’arrêt à St Justin pour le petit déjeuner fût apprécié.

Notre groupe repris la route pour le déjeuner au Château des Milandes à Castelnaud La Chapelle où vécu Joséphine Baker, son mari le chef d’orchestre Jo Bouillon et leur « Tribu Arc en Ciel » composé de 12 enfants de nationalité différentes.

Nous avons apprécié le repas typique et en début d’après midi nous avons visiter le château où nous découvrons dans chaque pièce des moments de sa vie trépidante :

  • Joséphine artiste talentueuse
  • Joséphine épouse et mère généreuse
  • Joséphine résistante et militante anti raciste

La visite se termina par une promenade dans les jardins et un spectacle de rapaces.

Après cette journée bien remplie, direction Sarlat, passage par la Roque Gajeac classée plus beau village de France. Surplombant de 120 m la rivière Dordogne et offrant un panorama exceptionnel à 180° sur la vallée, la falaise de La Roque-Gageac abrite les vestiges d’une forteresse construite au XIIème siècle. Ses maisons dorées aux toits de lauze ou de tuiles brunes se mirent dans les eaux de la Dordogne où passaient, au XIXe S, les fameuses gabares chargées de marchandises.

Installation dans notre hôtel, repas et visite nocturne de la cité médiévale. Sans oublier de passer devant les fameuses oies en bronze avec photos pour la plupart d’entre nous.

Le vendredi 10 juin nous nous dirigeons vers les Grottes de Lascaux pour la visite où la guide nous raconta la découverte de la grotte en 1940 par le chien Robot et les 4 adolescents de Montignac. Notre déambulation continua avec la découverte des peintures pariétales exceptionnelles.

Lascaux dévoile tout son art : un fac-similé complet, 4 salles d’exposition retraçant l’histoire de la découverte de Lascaux, sa place dans l’art pariétal mondial.

Puis continuation vers la Vallée de la Vézère. Passage par les Eyzies de Tayac, capitale de la préhistoire. Déjeuner face à la vallée sous une tonnelle ombragée.

Sur le retour nous nous arrêtons au Village du Bournat, au Bugue, village entièrement reconstitué à l’époque 1900 où l’on retrouve l’ancienne école, la vieille ferme d’autrefois les vieux outils agricoles, un moulin à huile de noix, le boulanger faisant son pain, le sabotier, la fileuse ...

Bien sûr nous avons trouvé le temps trop court, il y avait tant à faire et à voir !!!

Le temps était compté car nous devions reprendre le bus conduit par Mario notre chauffeur qui a pris soin de nous tous pendant ce séjour et nous le remercions pour sa bienveillance et son humour.

Nous étions 30 personnes à participer à ce séjour qui a été réalisé grâce aux inscriptions de 7 personnes suite à une annonce dans le journal « La République », sans eux le voyage était annulé faute de participants de Lescar Accueil.

Nous les remercions sincèrement pour leur participation, leur gentillesse et leur présence parmi nous.

Un grand remerciement à notre animatrice Annie ainsi que Christine de la commission voyage et découverte qui ont contribué à la réussite de ce séjour.

Merci à notre reporter photographe Christian pour ses photos.

Quelques photos.

BALLADE À VIELA

Pour cette dernière journée de marche de l’année, les meneurs nous ont emmenés pour une balade à travers les coteaux gersois.

Le bus nous a déposé à Viela, point de départ d’une boucle de 9,5 kilomètres. Nous étions 34 à descendre du bus. La première partie s’effectue dans une belle campagne verdoyante et calme. Puis nous arrivons sur des chemins un peu plus accidentés qui traversent d’immenses parcelles de vignes. Nous traversons de très beaux paysages.

Nous arrivons en fin de balade au magnifique château de Viela. Un chemin bordé de cyprès mène au château, un petit air de Toscane !!!

Nous retrouvons le bus en fin de randonnée qui va nous conduire à Aydie chez un vigneron, le domaine Damiens, qui nous héberge pour un méchoui et nous propose son vin.

En ces fortes chaleurs et après cette marche, nous apprécions la fraîcheur du chai pour l’apéritif.

11 marcheurs nous ont rejoint et nous étions 45 pour déguster un mouton tendre et cuit à point.

Méchoui amélioré puisque quelques-uns se sont occupés de préparer melon, pâté, fromage et tartes pour faire de ce repas un festin !!!!

Très belle journée pour clôturer une année de randonnées.

Merci aux meneurs qui nous ont offert de belles balades et aux organisateurs de cette dernière rencontre.

Quelques photos.

MARCHE À VIELLESÉGURE

Sortie à la journée le 10 Mai 2022 : La boucle des sources du Saleys à partir de Vielleségure

21 marcheurs au départ de la randonnée à Vielleségure.

Fondée en 1339 par Gaston II de Foix, vicomte de Béarn, la bastide de Viellesegure fut implantée sur un bourg plus ancien et déjà fortifié. Elle possède un plan rectangulaire autour d’une grande place carrée d’où partent les rues principales. Son église Saint-Bertrand-de-Comminges date partiellement du XIVe siècle et fut remaniée en 1861.

Après avoir traversé le village, nous partons pour une belle balade de 15 km à travers les coteaux et les sous-bois. Un peu de fraicheur appréciée puisque le thermomètre affichera jusqu’à 30°.

Une pause pique-nique pour reprendre quelques forces et partager quelques apéro, digestif ou sucreries apportés par chacun. Difficile de repartir après cela !!!!

Plusieurs fois, nous traversons ou nous logeons le Saleys, petit ruisseau long de 48,7 km, affluent droit du gave d'Oloron qui traverse Salies-de-Béarn.

Cette randonnée très vallonnée offre de magnifiques points de vue sur la campagne béarnaise et sur les Pyrénées.

Nous rentrons vers 16H30 à Lescar contents de cette belle randonnée. Journée ensoleillée et très chaude. Une boisson fraîche et une bonne douche seront les bienvenues.

Quelques photos.

MARCHE D’AVRIL À CAPBRETON

La marche à la journée de ce mois d’avril nous conduit à Capbreton pour une marche de 15 kilomètres sans difficulté particulière.

Nous commençons la journée sur l’estacade jusqu’au phare de la digue sud.

On longe ensuite le port puis le Boudigau, canal en gascon, aménagé sur l’ancien lit de l’Adour, fleuve détourné en 1578 sur Bayonne par l’ingénieur Louis de Foix.

Après avoir traversé une partie urbanisée, on arrive dans une forêt peuplée de fougères, de chênes-lièges, de pins, de genêts….

Un long parcours de chemins sablonneux puis un chemin qui grimpe jusqu’au Tuc des neuf églises à 64 mètres d’altitude. Un tuc, une hauteur, en général une butte, une colline ou une simple dune.

Au sommet, trois promontoires pour essayer de distinguer les 9 églises des villages alentours. Autrefois on voyait les 9 clochers. Hélas, la végétation est maintenant trop dense et plus aucun n’est visible. On aperçoit au loin l’étendue d’eau du marais d’Orx. Par temps clair, on aurait vu la chaîne des Pyrénées.

On redescend par un long escalier et on poursuit à travers la pinède jusqu’à la pause pique-nique très appréciée où l’on partage gâteaux, chocolats, vin, café et armagnac !!! apportés par chacun. Après un temps plutôt couvert, le soleil fait son apparition en fin de matinée. On retrouve ensuite le Boudigau, plus sauvage. Puis le chemin débouche sur une petite route qui conduit à La Pointe de Capbreton.

La randonnée se termine dans le centre de Capbreton par une visite de l’église Saint Nicolas et un moment de repos bien mérité devant une « petite mousse ».

Retour vers Lescar où nous arrivons vers 18H30.

Quelques photos.

JOURNÉE À LABASTIDE-VILLEFRANCHE LE 15 MARS 2022

Nous sommes 21 marcheurs a quitter Lescar en direction de Labastide-Villefranche. Le village a servi de poste défensif grâce à son donjon qui se situe, ainsi que le village, au sommet d'une colline. Une tour carrée, à moitié en calcaire et à moitié en granit, qui est le seul vestige d'une forteresse construite en 1338 et nommée la « Bastide de Béarn. Elle était destinée à protéger le royaume de France contre les possessions anglaises en Navarre et en Guyenne.

Nous partons vers Escos puis la randonnée se poursuit en direction des berges du gave d’Oloron. Nous empruntons le pont Eiffel qui enjambe le gave. Sur ce pont passe la voie verte, ancienne voie ferrée, qui relie Salies à Castagnède. On la quitte pour entrer dans une forêt dense et déboucher au sommet de la butte de la Pêne de Mur.

Erigée sur un socle de pierres d'Arudy, la statue en bronze de la Vierge Marie, surplombe de 144 mètres le gave. Cette vierge monumentale avait été offerte, en 1906, par l'abbé Dufau qui fut sauvé de la noyade alors qu'il tentait de traverser le gave avec une barque qui avait été déséquilibrée par un rocher tombé du haut de la falaise. Depuis 30 ans un pèlerinage est organisé le 15 août.

Une table d’orientation domine la vallée du gave.

Nous redescendons vers Escos où nous pique-niquons.

Puis nous reprenons la route pour les quelques derniers kilomètres qui nous ramènent à Labastide-Villefranche par le chemin Lou Marcadet. Une belle randonnée de 15 kilomètres qui se terminera à Salies de Béarn autour d’un verre très apprécié.

Quelques photos.

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

Compte rendu complet consultable.

Photos de l'AG.

L’assemblée générale a eu lieu ce mardi 8 février en présence de 81 adhérents.

Le rapport moral est présenté par le président. Il résume le fonctionnement de l’association pendant cette année perturbée par la pandémie. Il remercie tous les participants de leur présence. Il remercie les responsables d’activités qui sont présents tout au long de l’année pour animer les différentes activités, les membres du bureau et du Conseil d’Administration et la municipalité pour son soutien de poids.

Il fait état de son espoir de revoir l’association fonctionner normalement, d’organiser à nouveau des voyages et de participer à toutes les animations mises en place par la municipalité.

La secrétaire expose ensuite la chronologie des faits et le rapport d’activité de l’année 2021. La trésorière commente le bilan financier. Annie, Christine de la commission voyages et découvertes, et Michel, responsable de la marche décrivent les projets à venir en ce qui concerne les voyages et les sorties marche ou culturelles.

En fin d’AG, les élections au conseil d’administration, 14 postes sont vacants, 9 adhérents ont fait acte de candidature, 6 anciens membres se représentent, 7 membres sont encore en cours de mandat.

137 votants : 80 présents avec 57 procurations

14 adhérents sont élus. Le conseil d’administration compte maintenant 21 membres.

Le nouveau bureau est élu au sein du nouveau CA.

Cette année, le repas annuel faisant suite habituellement à l’Assemblée générale n’a pas lieu à la demande de la mairie en raison de la situation sanitaire.

REPAS

Le 7 septembre, 100 adhérent(e)s se sont retrouvé(e)s autour d'un couscous dans la salle des 7 moulins.

Un bon repas qui a permis à des personnes qui ne s'étaient pas vues depuis plus d'un an de se retrouver.

Moment de retrouvailles et de convivialité très sympathique.

Un duo musical, les Allumettes, a animé la fin du repas et l'après-midi.

Quelques pas de danse pour certains !!! sur un répertoire de chansons françaises de Piaf à Nougaro en passant par Aznavour, S Gainsbourg, Nino Ferrer... les Rita Mitsouko et tant d'autres..... et aussi des chansons des années 80  !!!

Quelques photos témoignent de cette belle journée.






PRÉSENTATION DES ACTIVITÉS DE LESCAR ACCUEIL

Copyright © Lescar Accueil, 2017. Tous droits réservés.

Webmaster : Christian Duboux